L’histoire de Tels Quels


Cinq ans après que le docteur Kinsey eût appris aux Nord-Américains que 37% d’entre eux avaient eu au moins une expérience homosexuelle, le Centre de Culture et Loisirs est fondé à Bruxelles. Il réunit en toute discrétion des gays et des lesbiennes. Il faudra attendre 1969 pour que des homos se battent au grand jour pour la reconnaissance et l’acceptation de leur orientation sexuelle. Cela se passe à New-York, dans le bar Stonewall  et ce soulèvement est fêté chaque année dans de nombreuses prides de par le monde. En 1978, le cinéma met à l’honneur un couple de gays dans le film La cage aux folles. L’année suivante, un groupe de militants décide de faire sortir l’homosexualité des caves où elle s’était enfermée et de produire une émission sur Radio Air Libre à Bruxelles, Antenne Rose, dont naîtra l’association qui deviendra Tels Quels.

La première émission aura lieu le 3 avril 1981. La même année, un festival de cinéma est organisée (qui existe toujours), le groupe Parents d’enfant homosexuel voit le jour. L’association édite un bulletin de liaison (AR infos) qui deviendra le Tels Quels Magazine qui se veut une image positive de l’homosexualité. En 1983, Tels Quels est reconnu comme centre régional d’éducation permanente par la Communauté française. En 1985, les statuts de l’association “Antenne Rose” paraissent au Moniteur Belge. L’année suivante, Antenne Rose loue une maison rue du Marché au Charbon, le 20 mai 1987, elle ouvre le Tels Quels Café. Premières permanences sociales par des bénévoles et hébergement du secrétariat mondial de l’ILGA. En 1992, Télégal, service d’écoute dans l’anonymat répond tous les soirs de 20h à 24h. Antenne Rose devient Tels Quels asbl. Fin 2000, le service social est reconnu comme Centre d’Action Sociale Globale (CASG), avec deux assistants sociauxet un mi-tempsadministratif. En 2014, après 30 années passées dans des locaux situés rue du Marché au Charbon, l’association déménage rue Haute. En 2017, le personnel de Tels Quels se compose de 8 personnes